-
Un parc à rugir de plaisir.
Un parc sur le thème des félins pourrait voir le jour dans les environs de Dijon, et ce dès 2010. A la tête de ce projet unique en Europe, Frédéric Geffroy, passionné par les félins, souhaite faire de ce lieu un espace de qualité dédié à ces animaux, à la fois tourné vers le dressage et vers la préservation des espèces menacées. ParkOtheK vous présente ce parc original... qui vous fera rugir de plaisir !

Un projet porté à coeur.



Si l'idée d'un parc sur le thème des félins est originale, le parcours de Frédéric Geffroy l'est tout autant ! Il débute comme infirmier anesthésiste aux Pompiers de Paris, et monte des postes médicaux avancés sur l'Ile de la Réunion. Il crée une société de désamiantage en Côte-D'Or en 1996 qu'il dirige jusqu'en 2004.

Amoureux des félins, -il possède à titre personnel 5 tigres et appartient au réseau des dresseurs internationaux-, il s'entoure de professionnels de la communication, de l'architecture et du spectacle pour mettre au point ce projet ambitieux mais néanmoins réaliste. Au total, 18 à 20 millions d'euros seront investis dans cet équipement touristique qui créera une vingtaine d'emplois et qui pourra attirer en première année 280.000 visiteurs.

Le projet Planète Tigre s'appuie sur la vogue des parcs à thème en France : 55 millions de visiteurs en 2005, un Français sur deux s'y rend deux à trois fois par an. 23% des Français ont visité un parc animalier, dont 15% une seule fois : le potentiel reste fort. Frédéric Geffroy mise aussi sur la fascination qu'exerce les félins « ils véhiculent des sensations et des valeurs que les gens recherchent aujourd'hui : le goût du risque, le caractère sauvage, la beauté naturelle, la force et la maîtrise de soi. "

© © Plan de masse intial. © ©

Dans un parc de 11 hectares, lions, tigres et panthères peupleront une douzaine d'enclos à l'environnement et aux décors très riches. Les lions évolueront dans une savane sauvage, les jaguars veilleront sur les ruines d'une pyramide Inca, les panthères se fondront dans les rizières humides. A ce sujet, Frédéric Geffroy nous précise : « Je souhaite que le niveau de décor soit proche de celui du parc Animal Kingdom en Floride. Plus de 2 millions d'euros y seront investis

Entrée de Planète Tigre.
Entrée de Planète Tigre.
© Planète Tigre 2008
Intérieur du parc.
Intérieur du parc.
© Planète Tigre 2008

Plan de masse intial.
Plan de masse intial.
© Planète Tigre 2008


Ni zoo, ni réserve.



Planète Tigre présentera un concept unique en Europe alliant espace de qualité dédié aux grands félins avec une partie tournée vers le dressage et le spectacle, et une autre tournée vers la préservation des espèces menacées. S'inspirant de parcs existants aux Etats-Unis (Busch Gardens) et en Australie (Tiger Island), Planète Tigre se veut à la fois vitrine pédagogique et espace ludique : on pourra échanger avec les dresseurs et les soigneurs, découvrir l'histoire des espèces ou la vie des grands félins, voire même les observer à l'aide de caméras IP. Et si vous avez toujours rêvé de vous mesurer au monde animal, la piste de vitesse vous permettra de vous confronter à un guépard lors d'une course effrénée ! Ces animations côtoieront un espace dédié aux espèces menacées conçu en partenariat avec des organisations internationales.

© Planète Tigre 2008

« Le modèle se rapprochant le plus du concept que je souhaite développer est la Ferme aux Crocodiles, située au Sud de la France, dans la Drôme. La conception des enclos intérieurs sera réalisée par des spécialistes du monde animal et leur taille sera supérieure à celle des parcs qui existent actuellement. »

Depuis 2 ans qu'a commencé son aventure autour de ce projet, Frédéric Geffroy a su s'entourer d'un solide réseau d'architectes, de professionnels du spectacle, de communicants... L'architecture design de Planète Tigre sera conçue par Daniel Tridon, la stratégie marketing-communication sera menée par l'agence Cap Horn, tous deux établis dans l'agglomération dijonnaise. Et côté animaux, il pourra compter sur le soutien de Jean-Marc Charpentier, directeur de parc zoologique de Daniel Raffo, dresseur international récompensé par les Grands Prix du Cirque de Moscou et de Massy, et de Sandrine Lebris, dresseur international officiant actuellement au Cirque Kinoshita au Japon.

Plan du bâtiment d'accueil et d'observation des animaux. © Planète Tigre 2008 Plan du bâtiment d'accueil et d'observation des animaux. © Planète Tigre 2008


Défendant la biodiversité animale, Planète Tigre se doit aussi d'être inscrit dans le cadre du développement durable : les bâtiments seront labellisés Haute Qualité Environnementale, une partie de la consommation électrique sera produite par panneaux solaires, le chauffage sera alimenté au bois, et les visiteurs seront sensibilisés à l'environnement par des poubelles parlantes leur apprenant à trier leurs déchets.

Le parc sera aussi labellisé Tourisme et Handicap. Frédéric Geffroy souhaite rendre toutes les structures du projet accessibles à tous les types de handicap : moteur, visuel, auditif, mental.

Dijon-en-Savane.



Planète Tigre sera situé à Talant, à l'entrée de Dijon, sur la route de Troyes. La zone de chalandise naturelle couvrira tout le Grand Est, soit environ 11 millions d'habitants de Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine, Champagne-Ardennes, Rhône-Alpes.

L'agglomération dijonnaise bénéficie d'une remarquable desserte : 4 autoroutes et le TGV. Planète Tigre bénéficiera de l'accessibilité accrue offerte par le TGV Rhin-Rhône et l'ouverture de lignes aériennes européennes à bas coût. (Dijon-Londres par Ryanair : 90.000 passagers par an). Le futur parc devra capter les flux touristiques passant par la région dont le potentiel est conséquent : près de deux millions de véhicules sortent chaque année des autoroutes en Bourgogne générant 34,4 millions de nuitées. En 2005, les touristes ont dépensé 2,2 milliards d'euros dans la région.

Les publics accueillis à Planète Tigre seront multiples et complémentaires : ouvert toute l'année Planète Tigre recevra à la fois la clientèle régionale, les touristes de passage, les scolaires (ferme pédagogique indépendante), et la clientèle d'affaire. Pour ce dernier type, une salle de spectacle de 600 places ouverte aux congrès sera aménagée. La notoriété et la situation géographique de Dijon sont telles qu'elles favorisent le tourisme d'affaires. (65 900 journées congressistes au palais des congrès de Dijon en 2006).

Le parc constituera une offre touristique nouvelle dans une région où les propositions en matière de tourisme familial sont relativement peu nombreuses. Planète Tigre se veut complémentaires des autres offres en Bourgogne. (Seules les Hospices de Beaunes attirent 390.000 visiteurs par an.)

Planète Tigre est soutenu par le Conseil Général de Côte d'Or, par le Comité régional du tourisme et par de nombreuses autres institutions ou personnalités locales. Le projet est apprécié puisqu'en septembre 2007, Planète Tigre reçoit le prix Coup de C'ur Créa'Cc, décerné par un jury régional du concours de soutien à la création d'entreprises (APCE).

Planète Tigre fait ses griffes...

5 questions à Frédéric Geffroy, créateur du projet.



©

ParkOtheK : Comment avez-vous eu l'idée de créer un parc sur le thème des félins ?



Frédéric Geffroy :

Je suis passionné par les félins depuis maintenant plus de 20 ans. Je pouvais rester des heures à les contempler à travers une cage. Je suis rentré dans cet univers-là par le monde circassien : de grands éleveurs, dresseurs et passionnés m'ont donné le désir d'approcher le monde félin. (Homzair, Chipperfield, Jean et Julo Falks (Amar)). J'ai alors évoqué l'idée de créer un parc sur le thème des grands félins, à la fois pour se rapprocher d'eux et pour les présenter au grand public.

POTK : Aujourd'hui, en février 2008, à quel stade du projet êtes-vous ? Où en est le financement ?



F.G. :

Je porte le projet depuis maintenant un peu plus d'un an et demi. Planète Tigre est à la recherche de partenaires financiers. Les banques sont partantes, mais elles ne souhaitent pas porter le risque financier toutes seules. Il manque encore un partenaire pour amorcer le financement global. Si je l'obtiens, les banques suivront.

Parallèlement, je multiplie les contacts : récemment, j'ai rencontré M. Luc Châtel, secrétaire d'état à la consommation et au tourisme, qui a été intéressé par ce projet "peu ordinaire". Dans quelques semaines, une commission ODIT (Observation Développement et Ingénierie Touristique) se rendra à Dijon pour une visite de 3 jours pour évaluer la faisabilité du projet.

POTK : Peu de nouveaux parcs zoologiques ont ouvert en France ces dernières années. Quelles en sont les principales raisons selon vous ? Quelles sont les autorisations nécessaires à l'ouverture d'un parc animalier ?



F.G :

L'ouverture d'un site classé comme Planète Tigre impose des règles rigoureuses.Ce type d'installation doit être conçue par une ou plusieurs personnes possédant un certificat de capacité pour les animaux, qui est un agrément délivré par des commissions dépendant de ministères. S'en suivent généralement des enquêtes de terrain et des enquêtes publiques qui peuvent durer plus d'une année. Ouvrir un tel site est donc long et très cher.

POTK : Planète Tigre attirera de nombreuses familles, mais aucune aire de jeux ou attraction de petite taille ne semble être proposée. Pensez-vous que les animaux seuls ont un pouvoir suffisamment attracteur pour le grand public, toujours plus demandeur de nouvelles émotions ?



F.G. :

Il y aura évidemment une aire de jeux pour les enfants, dans un univers très "jungle". Les sensations fortes seront garanties lors de courses mettant en parallèle des guépards et des hommes. L'hôtel, dont l'ouverture est prévue dans une phase future, possédera une piscine avec une baie vitrée donnant sur l'enclos des tigres : vous aurez l'impression devous baigner avec eux. Les émotions seront au rendez-vouslors d'un grand spectacle son et lumière qui retracera l'évolution de la Terre en mettant en scène des félins devant un grand écran à 180°. Une ferme pédagogique proposera aux plus jeunes de rencontrer poules, canards et de contempler une nurserie de félins. Planète Tigres proposera également beaucoup d'animations dans les allées avec sculpteurs, peintres, et magiciens, mais aussi des démonstrations pédagogiques avec de vrais éleveurs-soigneurs.

Planète Tigres en chiffres



©

Lien à visiter



Site officiel de Planète Tigre : http://www.planete-tigre.com/

Dossier réalisé et propos recueillis par


Simon Bourlet

-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales