-
Gran Scala : un projet à grande échelle.
Gran Scala. Deux mots pour caractériser un projet espagnol grandiose porté par une joint venture de professionnels du tourisme, du jeu et de l'immobilier. Annoncé pour la première fois à Las Vegas puis à Orlando lors du salon international IAAPA (International Association of Amusement Parks and Attractions), Gran Scala sera officiellement présenté à la presse et au public le 12 décembre prochain à Sarragosse en Espagne, sa ville d'accueil. Complexe à la fois ludique et culturel, Gran Scala ambitionne de devenir un Las Vegas à l'échelle européenne, soutenu par une solide infrastructure de communication et un appui du gouvernement local et national. La ParkOtheK vous dévoile en exclusivité ce projet d'envergure, unique en Europe.

Pourquoi Sarragosse, pourquoi l'Espagne ?



"Nous avions entendu parler d'un grand projet qui cherchait à s'implanter en Europe vers les pays de l'Est. Nous avons alors rencontré les porteurs du projet pour leur proposer notre région d'Arragon." résume Arturo Aliaga Lopez, ministre de l'industrie, du commerce et du tourisme de la région autonome d'Aragon en Espagne.

©

Avec 47 719 km² de surface, soit environ un dixième de l'Espagne et 1,2 million d'habitants sur son territoire, Aragon occupe une place stratégique en Europe entre deux zones de développement économique soutenu : l'aire atlantique et l'aire méditerranéenne. Aragon est un noeud de communication d'importance en Espagne qui ne cesse d'être rénové à cause de l'intensification des échanges dans le pays. Sixième ville d'Espagne, Sarragosse est la capitale de la région autonome d'Aragon, située à mi-chemin entre Madrid et Barcelone

.

Les liaisons par TGV (Madrid-Barcelone via Saragosse dont la mise en service est imminente) et les deux aéroports de Saragosse et de Huesca permettront de répondre à la demande croissante de nouvelles destinations de loisirs en Europe. La destination sera visitée régulièrement par la population vivant à moins de 300km, notamment Madrid, Barcelone, Bilbao, Valence Toulouse et Saragosse. Le site devrait recevoir plus de 25 millions de visiteurs par an à terme.

Aragon est une région naturelle immense, spectaculaire et conservée qui offre des paysages contrastés, des déserts arides aux plaines vertes. C'est dans ce décor naturel qu'aura lieu l'Exposition Universelle 2008 à Sarragosse. L'élection de Sarragosse comme ville d'accueil de l'Expo 2008 a joué un rôle primordial dans la stratégie de développement de la région autonome d'Aragon, une opportunité unique de présenter au monde entier les valeurs de la région. Le thème de cette exposition sera "L'eau et le développement durable". Aragon est sur le point de devenir une référence internationale dans le domaine de l'eau grâce à cet événement et renforcera à cette occasion son attraction sur les touristes étrangers.

"Pour Gran Scala, nous réutiliserons toutes les infrastructures déployées pour accueillir l'Expo 2008. Hôtels, routes, nouvelle gare TGV, aéroport." précise Arturo Aliaga Lopez. A titre d'exemple, la rénovation de l'aéroport de Sarragosse a coûté 5,9 millions d'euros. Le site d'implantation de Gran Scala se situerait dans la région désertique de Los Monegros

Le concept



Le porteur de projet ILD (International Leisure Developpement) souhaite construire une ville récréative et culturelle de toute pièce avec comme thème central l'Histoire. Cette thématique sera représentée par une chronologie des différentes étapes de l'évolution des civilisations dans le monde. Sur le plan, ce découpage conseillé par Paul Corbier, historien français professeur à l'Université de Provence, prendra la forme d'une horloge de 4,5 km² à 16 secteurs. Chaque secteur, donc chaque période, comprendra deux complexes constitués d'un musée, d'un hôtel (250 chambres minimum), d'un casino qui prendront les couleurs de la thématique historique d'un des 16 secteurs. Au total, et en phase finale, 32 complexes se cotoieront et offriront un voyage dans le temps inédit.

Une roue du temps découpée en 16 secteurs sera le symbole de Gran Scala.
Une roue du temps découpée en 16 secteurs sera le symbole de Gran Scala.
©
©


1. L'Homme avant la découverte de l'écriture.

De la fin de l'ère quaternaire à l'an 3000 av. J.C., deux sujets illustreront ce thème : - l'Homme de Cro-Magnon qui vit dans les cavernes ou des abris naturels et qui se nourrit principalement de chasse et de pêche - et l'Age de fer où les Hommes commencent à construire des villages, découvrent l'utilisation des outils et pratiquent l'agriculture.

2. L'Egypte des Pharaons.

De l'an 3000 à Cléopâtre. Les thématiques possibles sont nombreuses, mais certaines paraissent évidentes : - le tombeau du pharaon, autrement dit, la Pyramide - et le règne de Ramsès, un autre moment important de cette civilisation, illustré par le temple d'Abu Simbel.

3. Le Moyen-Orient.

De l'an 3000 à 700 av. J.C., deux sujets potentiels : Babylon, son roi Hammurabi, ses lois, et ses jardins suspendus - l'Empire perse.

4. La Grèce antique.

De 1000 à 146 av. J.C.. Athènes sous le gouvernement de Périclès illustrerait deux thématiques : - Après la victoire de Marathon et une fois que la menace perse s'est estompée, la cité grandit autour de l'Acropole et de ses monuments qui ont rendu Athènes célèbre.

5. Rome.

De 753 av.J.C. au V° siècle après J.C.
Deux rois symbolisent la course au pouvoir pour contrôler l'empire méditerranéen : celui d'Auguste en l'an 0, et celui de Traianus, un siècle plus tard.

6. L'Occident de 750 à 1000.

Les Carolingiens, la figure légendaire de Charlemagne et la création de sa capitale : Aix-la-Chapelle.
Les Vikings qui ont voyagé en Europe et ont débarqué en Gaule, en Sicile...

7. Le Moyen-Orient méditerranéen jusqu'en 800.

Deux civilisations brillantes règnent durant cette période. Les Byzantins, avec leur capitale Constantinople en conflit avec les Abbassids, représenté par Harun al Rashid. Bagdad est alors la ville la plus avancée du monde méditerranéen, celèbre pour ses 1001 Nuits.

8. Le moyen-âge en Occident.

A son apogée aux alentours de l'an 3000, c'est le temps des cathédrales, de ses rois célèbres Phillipe Auguste ou Richard Coeur de Lion.

© ©

9. Le XV° siècle dans l'Est méditerranéen.

C'est une période de troubles dans cette région, époque des Croisades vers les Terres Saintes, et de la montée en puissance des Ottomans qui prennent Constantinople en 1453. Salomon le Magnifique fonde un vaste empire.C'est l'époque la plus riche dans l'histoire de l'empire ottoman.

10. Les civilisations pré-colombiennes.

Du VIII° siècle aux conquêtes espagnoles. Deux civilisations ont attiré l'attention : celle des Mayas, et celle des Incas.

11. La Renaissance.

Cette époque dorée s'illustre par la ville de Florence sous le règne des Medicis. C'est aussi l'époque des Grandes Découvertes, et la fondation des Empires espagnols et portugais.

12. La naissance des Etats Modernes.

Les états modernes apparaissent au XVII° siècle. Deux hommes et deux lieux symbolisent cette époque : Louis XIV et Versailles, Pierre Le Grand et Saint Petersbourg.

13. Le Siècle des Lumières.

Bien que les philosophes comme Voltaire ou Diderot soient plus connus, le Siècle des Lumières voit la naissance de nombreux architectes comme Ledous ou Soufflot, qui proposent des idées et des concepts innovants.

14. Le XIX° siècle et le début du XX°.

Un thème domine : la conquête du Far-West apparu comme un mythe face à la réalité de la révolution industrielle, de l'introduction de nouvelles technologies, et de nouvelles méthodes de travail.

15. L'époque contemporaine.

Une réflexion sur cette thématique doit encore être menée.

16. Le Futur.

Le développement des nouvelles technologies et le rêve du futur seront les deux thématiques abordées dans cette zone finale, avec une réflexion sur le futur de l'Homme.

©

Pour ILD, l'idée maîtresse de ce projet est de réunir en un seul et même lieu les familles, les jeunes, les joueurs et les personnes intéressée par le sport. Les activités principales seront 32 casinos-hôtels de classe internationale, 2 parcs à thèmes (Spyland et Acquantica) d'une soixantaine d'hectares chacun, et un centre de conférence. A ces activités s'ajouteront des activités annexes comme des musées, un opéra, des salles de concert, des spectacles historiques, un golf, un champs de course hippique. Elles seront principalement liées à un thème historique culturel. Les thématiques des musées seront la mythologie et la religion, les civilisations, la musique, les inventions, l'art et la peinture, un planétarium.

Des activités complémentaires ajouteront au divertissement et à la détente des visiteurs : hôtels, restaurants, cinémas, centres commerciaux, quartiers résidentiels, camping VIP...

Plus concrètement, le projet devrait ainsi être structuré :

- à l'intérieur d'un anneau, tous les types de divertissements : parcs à thème, musées, cinémas, centres commerciaux, etc, regroupés ensemble dans 4 pôles différents, musiques et spectacles, parcs à thème, histoire et culture, shopping et loisirs.
- à l'extérieur de cet anneau, des activités outdoor qui nécessitent beaucoup d'espace : golf, parcours sportifs, courses hippiques etc.
- l'anneau principal sera constitué d'une route 2x3 voies et d'une 2x1 voie pour un tramway qui desservira 4 parkings.
- les gares du tramway seront situées à égales distances de 2 ou 4 casinos, et seront positionnées au centre des 2 routes menant au centre du complexe Gran Scala.
- Deux anneaux de services relieront les casinos et les différentes activités. Ces voies seront invisibles du grand public.
- Tout l'intérieur de l'anneau sera une zone piétonne.

Les dimensions seront à terme colossales : 2025 hectares (4,5 km x 4,5 km), 706 hectares dans l'anneau, 1 319 ha à l'extérieur. A terme, Gran Scala devrait attirer plus de 25 millions de visiteurs à l'année, avec une capacité potentielle de 35 millions. Plus de 100 km de voie (tramway, accès et service) seront construits pour desservir les différentes zones du complexe.

Quelques détails du projet.



©

L'Entrée.

Les zones d'accès du projet Gran Scala seront mises en scène par des jeux de végétation et d'eau (un oasis de verdure) et seront distincts des couloirs de circulations à l'intérieur de l'anneau. Cette zone piétonne permettra aux visiteur de pénétrer dans l'anneau sans passer par le parking. Pour accéder au parking public en voiture, les visiteurs seront obligés d'emprunter les principales voies d'accès et pourront ainsi comprendre la disposition du site.



La période égyptienne.

Le concept développé par ILD consiste à construire deux casinos pour chaque période historique placés de chaque côté de l'anneau.Chaque casino fait face aux lignes de transports et pourra s'étendre sur une surface de 360 par 250 mètres. "L'attribution des parcelles, et donc des thématiques se fera dans l'ordre d'arrivée des groupes d'investisseurs" nous précise un représentant de la société Aristocrates, un des leaders de la fabrication de machines de jeux, et actionnaire d'ILD.

Les mini-musées.

En face de chaque bâtiment, un mini-musée renforcera le thème historique de l'hôtel-casino. Comme une anti-chambre culturelle, il sera un point de référence, immédiatemment visible depuis le réseau de transport et permettra aux visiteurs de se cultiver sur la période historique développée par le casino.

© ©

Les quartiers résidentiels.

De nombreuses zones résidentielles (appartements et villas) seront situées à l'extérieur de l'est de l'anneau. Des complexes hôteliers et des sites touristiques seront situés ici. La zone résidentielle sera complétée par des centres commerciaux.

© ©

Le parc à thème Spyland

Spyland sera un parc à la point de la technologie qui combinera Histoire et fiction au rythme d'aventures ludiques et éducatives. Son thème sera l'histoire mondiale des agents secrets. Il disposera d'environ 60 hectares.

© ©

Aquantica

Ce parc à thème indoor est un vibrant hommage à l'élément aquatique vital et est un mélange de styles et de périodes qui combine sensations et décors impressionnants. La principale idée de ce complexe consiste à associer le divertissement (spectacles animaliers, toboggan, passages secrets sous-marins, etc.) avec des activités relaxantes (bains de boue, jacuzzi, etc.) dans des décors historiques plus intimistes.

© ©



©




Les terrains de golf.

Le projet incluera 3 cours de golf (2 golfs 18 trous, 1 golf 9 trous) situé près du quartier résidentiel.


©




L'arène historique.

Cette arène sera située au coeur de la zone "Histoire et culture" de Gran Scala, proche des multiples musées. De grandes reconstitutions historiques y seront présentées au public.


©




Le camp VIP.

Le camp constitué de mobile-home accueillera des visiteurs pour des courts et moyens séjours.


©




Le "Rambla" ou la zone piétonne.

Perpendiculairement et en contraste avec la zone naturelle, cette zone piétonne regroupera une aire de shopping (250 magasins) et une zone de loisir (complexes cinématographiques). Un abri sera construit au-dessus de la zone piétonne pour protéger les visiteurs du soleil et s'étendra tout autour de la tour Agora.


©




La Tour Agora.

Symbole de Gran Scala, elle comprendra hôtels, restaurants panoramiques, nightclubs, suite, appartements de luxe, etc. Les étages supérieurs auront une vue sur le désert du Los Monegros et sur les Pyrénées.


©




Le centre de convention.

De grande taille, hautement modulable et convertible, le centre de convention sera situé à l'extérieur de l'anneau, à l'Ouest, à proximité de la zone hôtelière.



Un projet grandeur nature



Le masterplan général du projet a été confié au cabinet d'architectes Art & Build et à l'architecte Nicolas Devuyst. Art & Build, agence d'architecture internationale basée à Bruxelles, Paris et Luxembourg, connue pour ses nombreuses réalisations pour les institutions Européennes à Bruxelles et à Strasbourg (Conseil de l'Europe), lauréate du prix « Passive and Low Energy Architecture 2000 » pour la rénovation du Berlaymont, siège de la Commission Européenne, est aussi impliquée dans de nombreuses régénérations urbaines en Belgique et en France (Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Région Parisienne) où les aspects développement durable sont le vecteur principal. Elle conçoit actuellement huit complexes loisirs, hôtel et casinos en France pour le compte de Casino Conseil. Art & Build est membre fondateur de « Bluesky unlimited », consortium américano-européen, spécialisé en recherche et développement en matière de projets mixtes à forte orientation loisirs. Le consortium voit ici l'opportunité de concevoir un projet phare capable de rivaliser avec les complexes asiatiques, nord américains et des pays du golf.

© © ©


Les architectes travaillent à la définition des cahiers des charges de performance des bâtiments, des aménagements et des moyens de mobilité, tant du point de vue de l'intégration au site, des performances thermiques que de la consommation et de la production énergétique. Des concepts alliant architecture partiellement enterrée, matériaux recyclables, flexibilité dans le temps seront prolongés par des moyens de transport de proximité fonctionnant par piles à combustible, hydrogène et énergie solaire, les fleurons du centre international de recherche de la communauté autonome d'Aragon. Situé dans la région de Los Monegros à l'est de Saragosse, le projet participe au développement économique et social de la région en intégrant l'agriculture traditionnelle, jusqu?ici en déclin, dans le concept paysager et le traitement biologique des eaux dont la consommation sera réglée en fonction des saisons par la création de réserves permettant de ne pas réduire la disponibilité d'eau dans la vallée de l'Ebro.

Steven Beckers, architecte associé Art & Build développe en collaboration avec l'architecte Nicolas Devuyst, un plan d'urbanisme capable d'intégrer l'ensemble des moyens disponibles pour faire de ce projet un modèle de développement durable et un lieu de développement des technologies de production des énergies renouvelables et de traitement biologique de l'eau. Ces thèmes déjà présents dans le cadre de l'Expo 2008 et activement soutenus par le gouvernement de la communauté autonome d'Aragon, seront déclinés dans l'ensemble des fonctions s'installant sur les 2025 hectares du projet.

Qui est International Leisure Developpement (ILD) ?



Au total, 17 milliards d'euros seraient investis pour créer ce qui devrait être "le plus grand complexe de loisirs européen". La joint-venture International Leisure Developpement basée à Londres en Angleterre est consituée de 12 actionnaires rassemblés dans le but de développer un grand projet de loisirs, touristique et immobilier. Aujourd'hui ILD est en négociation avec d'autres partenaires intéressés pour rejoindre son actionnariat. ILD est actuellement constitué d'acteurs qui évoluent dans les domaines suivants :

Immobilier et développement : Europtima (http://www.europtima.com/), Associations d'architectes Nicolas Devuyst and Art & Build - Steven Beckers (http://www.artbuild.com/).
Industrie du jeu : Aristocrat Technologies (http://www.aristocratgaming.com/), Hot Games UK (http://www.hot-games.co.uk/), Finindusco Holding (Groupe Tranchant - http://www.groupetranchant.com/), Thibault Verbiest (http://www.ulys.net/).
Banque et finance : Havilla Partners (http://www.havilapartners.com/), UFA Insurance (http://www.ufaassurances.com/), Darlen Ltd (société d'investissement spécialisée dans les événements télévisuels, sportifs, touristiques et projets immobiliers.

Le concept global sera découpé en 5 phases séparées par des périodes de 9 à 30 mois dépendant du succès des phases précédentes. Le début de la construction est envisagée pour le 3° trimestre 2008. L'ouverture de la phase 1 est planifiée entre le 2° trimestre 2010 et le 2° trimestre 2011.

La documentation technique pour les casinos est disponible sur demande auprès d'ILD. Du mois de novembre 2007 à février 2008 aura lieu la pré-selection des candidats qui opéreront les 14 premiers casinos. De mars à juillet, les 14 casinos seront sélectionnés. Chaque groupe ne pourra pas présenter plus de 2 casinos. A partir d'Août 2008, les documents administratifs seront signés, et les 9 hectares de terre achetés par les opérateurs.

5 questions à ILD Ltd.


Groupe d'actionnaires porteur du projet Gran Scala.



ParkOtheK : Quand et comment est né le projet Gran Scala ?



ILD Ltd :

En Septembre 2006, après une réunion en Espagne avec plusieurs acteurs du monde politique et économique. L'idée directrice était qu'il existe un besoin pour un produit type Vegas en Europe.

POTK : Quels autres sites et pays d'implantation ont été pressentis auparavant ?



ILD Ltd :

Nous avons étudié d?autres régions d'Espagne (Catalunya et Valencia) et l'Italie.

POTK : Devenir la plus grande destination de loisirs européenne devant Disneyland Paris n'est-ce pas un challenge surdimensionné au vu des difficultés rencontrées par ce parc, non rentabilisé au bout de 15 ans ?



ILD Ltd :

Le business model est très différent et plus complet que Disney et le contenu beaucoup plus étendu. Il est clair que les 32 Casinos seront les garants du succès des parcs et inversement. A ce titre nous comptons annoncer un troisième parc au cours de la conférence du 12 décembre. Le seul frein à l?aboutissement du projet serait l?opposition locale.

POTK : Dans quelle phase du projet êtes-vous désormais ?



ILD Ltd :

Nous sommes en discussion avancés avec 23 groupes sérieux pour les casinos et nous aurons plus de candidats que de licences disponibles malgré les contraintes de taille imposées. A notre niveau le financement des infrastructures est déjà bouclé. Pour les parcs et autres opérateurs nous avons beaucoup de très bons contacts et nous feront des annonces régulières dès la signature d'un accord.


5 questions à Didier Rancher


Coordinateur du projet de parc thématique Spyland, intégré à Gran Scala.



ParkOtheK : Comment et quand Spyland a-t-il été intégré au projet Gran Scala ?



Didier Rancher :

Le 11 mars 2007, les responsables nous ont contacté pour déterminer notre intérêt et nous avons accepté une réunion qui a eu lieu dans les locaux de notre mandataire à Lyon les jours suivants. L'intérêt de ce projet était évident car la taille critique de Gran scala est telle et le nombre de points d'intérêts (casinos, nombre de parcs, champs de courses, événementiels) tellement forts que la clientèle européenne sera au rendez-vous. De plus, dans un pays magnifique et ensoleillé avec la renommée que va gagner l'Aragon au cours de l'exposition internationale 2008 sur le thème de l'eau et avec les infrastructures de transport modernes qui ont été construites, nous avons des atouts considérables. Il faut aussi noter l'efficacité avec laquelle travaillent les élus espagnols qui écoutent, analysent et décident en un temps record.

POTK : Pourquoi Spyland en Espagne a-t-il plus de chance d?aboutir que le projet original prévu en France ?



D.R. :

Il y a quatre aspects majeurs qui font la différence avec la France: Les élus s'engagent fortement avec une réelle volonté politique, le terrain est libre de contrainte administrative ou autres et constructible rapidement, les investisseurs n'ont pas peur d'une Espagne prospère ou la lisibilité des retours sur investissement est claire et la fiscalité certaine et connue à long terme. Il faut aussi noter que le projet Gran Scala auquel s'adosse Spyland est un projet sérieux porté par de grandes sociétés qui, elles aussi, s'engagent clairement.

L'ingénierie coordonnée par Gran Scala commencera début 2008 pour une construction fin 2008 et une ouverture en 2010 mais sous l'égide d'un bureau centralisateur d'ILD des efforts de chaque projet. Il faudra harmoniser toutes les problématiques d'électricité, accès aux transports, eau, etc... et ce point est crucial. Le calendrier sera donc commun à tous..

POTK : Combien coûtera Spyland au final, et combien d?emplois créera-t-il ? Le choix du contenu en terme d'attractions, de shows a-t-il été fixé ?



D.R. :

En dernière phase, Spyland (sans compter Aquantica en cours de chiffrement) coûtera 300 millions d'euros. Il créera l'équivalent de 2000 emplois directs plein temps sans compter les emplois induits et indirects. Le contenu est déjà connu même s'il va certainement subir des modifications lors des études d'ingénierie mais il sera révélé par "indices" au fur et à mesure. Nous travaillerons avec HUSS et VEKOMA en particulier mais aussi avec la société ART & DESIGN, le cabinet d'architectes CRB de Lyon qui nous ont fait confiance et ont cru en nous et bien sûr d'autres sociétés.

POTK : Qui visitera Spyland Spain ?


D.R. : Gran Scala est une destination qui attirera au moins 25 millions de visiteurs de toute l'Europe mais aussi des villes du bassin méditerranéen coté sud et des personnes venant d'Asie, du Moyen Orient et des Amériques dans une moindre mesure. Une fraction de ces visiteurs viendra certainement au parc selon les modèles économiques que d'autres destinations comme Las Vegas, Atlantic City ou Orlando démontrent. Nous aurons aussi une clientèle dite "de bassin" avec les 25 millions de personnes qui stationnent dans un radius de 300 km autour de l'emplacement de Gran Scala et enfin nous aurons une clientèle d'affaires pour les séminaires et conférences que notre partenaire français "L'échappée bleue" gérera.

POTK : Depuis l'annonce de Spyland dans Gran Scala, ressentez-vous un regain d'intérêt de la part de l'opinion publique et des investisseurs ?



D.R. :

Oui, très nettement avec un score de presque 100% d'opinions favorables à l'étranger et une inondation d'e-mails sur tous les sujets et en toutes langues. Nous cherchons à finaliser des partenariats avec des licences sur les agents secrets de fiction (dessins animés, bandes dessinées, romans, fictions cinématographiques..) et allons prendre des contacts avec les sociétés produisant des articles de luxe ou de haute technologie qui se marient très bien avec la thématique. On voit en effet facilement également dans les films les agents secrets célèbres avec de belles montres, de belles bouteilles de champagne, des appareils photos performants, des systèmes d'enregistrements exceptionnels, de beaux costumes et de bien belles voitures ou motos.

Les héros qui peuvent animer un parc comme celui-ci sont nombreux et nous avions approché par exemple, Marathon Animation, une société française produisant l'excellent dessin animé "Totally Spies" et nous venons d'approcher les producteurs de "Mortadello y Filemon" en Espagne.

Nous rencontrons de nouveaux investisseurs qui nous ont proposé de rentrer dans le projet et allons aménager le tour de table. Tout se fait dans l'urgence car nous voulons démarrer en même temps que toute la coordination de Gran Scala sur l'ensemble des projets. Nous sommes débordés mais heureux.




Images reproduites avec autorisation. © ILD Ltd, Art & Build, Nicolas Devuyst

Dossier rédigé et propos recueillis par

Simon Bourlet

-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2017
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales