-
Shérif fais moi peur
Avril 2003, pelleteuses, bétonnières, et sacs de ciment parsèment le parc d'OK CORRAL, le paradis pour cow-boys au Sud de la France. Bien que le parc soit encore fermé, le site est une véritable fourmillière, tout le monde est à sa tâche : à droite, on refait une allée, à gauche, on installe de nouvelles caisses ... il est difficile de croire que le parc ouvre dans moins de 4 jours, pourtant tout sera prêt.

©

Notre regard est très vite attiré par un imposant bâtiment au fond du parc. Un complexe de quatre façades, dont deux paraissant sérieusement délabrées : des murs borgnes, une peinture ternie par le temps, et un corbillard en guise de signe de bienvenue ... nous sommes bien en face de la nouvelle grande attraction 2003 du parc : Les Mystères de l'Ouest. Sans référence aucune à la série télévisée, l'attraction, vous l'aurez deviné, est un dark-ride de type maison hantée.

©

Nous pénétrons à présent au sein du bâtiment, en prenant garde de ne pas se frotter aux travaux de maçonnerie encore frais. Après avoir enjambé quelques fils électriques et éviter quelques échelles (le métier est dangereux comme vous pouvez le constater !), nous voilà arrivés sur le futur quai de l'attraction : murs blancs, et odeur de peinture fraîche. En bout de quai, un premier automate nous indique la direction à prendre. Suivons-la.

A travers des décors mélant peinture, et effets spéciaux, les Animatronics® sont insensibles à notre présence, et nous ne nous en plaindrons pas ! A voir leurs mines peu réjouissantes, nous ne souhaitons en aucun cas troubler leur repos. Encore éclairés sous une lumière au néon, les personnages sont malgré tout impressionnants. Hémoglobine à profusion chez le barbier, cow-boys squelettiques, et danseuses de french cancan fantomatiques font partie de l'incroyable bestiaire fantastique de cette attraction.

Au loin, un cri agonisant se fait entendre. Trois techniciens allemands de la firme Heimo - spécialisée dans la conception de ce type d'attractions - travaillent d'arrache-pied depuis plusieurs jours sur les 28 effets qui parsèment l'attraction. L'un d'entre eux enclenche l'un des effets de la scène du saloon, et surprise : un cowboy (ou plutôt son squelette), surgit des portes battantes, attaqué par des indiens. Des effets comme celui-ci, il y en a une quinzaine, et il faut avoir le coeur sacrément bien accroché.

©

L'attraction permet de revivre la fuite d'un hors la loi, Billy Clanton, au temps du Far-West. De son départ précipité en gare, jusque dans sa cellule de prison, la mort le guette. Pas étonnant qu'à la fin du parcours nous le retrouvions dans sa tombe.

Notre petite visite se poursuit au milieu des squelettes et des boites à outils qui jonchent le sol. Au détour d'un décor, un homme manipule une lourde cuisinière en fonte, élèment de décor. Il s'agit de Mathijs Bembom le PDG du groupe Bembom Brothers, propriétaire du parc, mais aussi du parc Schlagaaren en Hollande, et récemment, d'un nouveau site en Ecosse. Présentations faites, ce Hollandais d'une quarantaine d'années nous invite cordialement à le suivre pour une visite guidée et commentée de l'attraction.

Nous commencerons par la fin. M. Bembom jette un coup d'oeil sur la scène finale de l'attraction. Quelque chose ne va pas : la scène s'enchaîne trop rapidement, les éclairs arrivent trop tard. Quelques mots échangés avec un des techniciens en allemand, réglages effectués, et ...action ! Les effets sont renforcés, le son est augmenté, tout se déchaîne. « C'est un peu ça qui nous caractérise à Ok Corral. Nous apprécions les petits détails. » nous confie M. Bembom.

La visite se poursuit donc, les effets s'enchaînent les uns après les autres, avec quelques bonnes surprises au tournant. (mais nous ne vous en dirons pas plus !). « Actuellement, nous attendons une pièce-maîtresse. C'est pourquoi nous ne pourrons pas inaugurer l'attraction le premier jour d'ouverture de la saison du parc, mais dans la semaine qui suit. Les rails et les 6 voitures de 4 places sont prêtes et n'attendent plus que nous. »

« Il s'agit d'une attraction unique. Nous avons crée notre propre parcours, nos propres scènes et notre propre histoire. » souligne avec entrain M. Bembom.

En sortant, nous passons sur le chantier extérieur. A notre homme de préciser que les ouvriers présents font tous partie de l'équipe de travaux d'Ok Corral. « Cette attraction est le fruit d'une année de travail, de collaboration entre des personnes extérieures au parc comme des architectes, et certains employés du parc, qui sont là parfois depuis plus de 20 ans. Je suis heureux de voir que ce projet aboutisse enfin !. »
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales