-
Le Vertigo déploie ses ailes
Le Vertigo... depuis 2006, cette attraction de Walibi Belgique était devenue la nouvelle arlésienne des parcs de loisirs. A mi-chemin entre le téléphérique et la montagne russe, cette attraction nouvelle génération s'est longtemps fait attendre. 13 juin 2007, son constructeur autrichien, Doppelmayr, fait savoir que le premier « Mountain Glider » du monde est désormais opérationnel. Retour sur un long chantier.

Doppelmayr prend son envol.



C'est en 2005 lors du salon EuroAmusementShow à Vienne que Doppelmayer, société autrichienne spécialisée dans le transport par câbles, présente son nouveau prototype d'attraction. Le « Mountain Glider » offre aux passagers la possibilité de voler dans les airs assis dans une nacelle de 4 places se déplaçant le long d'un rail flexible suspendu à des câbles, les pieds dans le vide. Dans l'idée, le produit s'adapterait aussi bien aux stations de ski qui souhaiteraient diversifier et prolonger leur offre en saison estivale, qu'aux parcs de loisirs, toujours à la recherche de produits innovants et s'adressant à un public familial.

© © ©

En novembre 2005, Bill Muirhead, président du groupe StarParks, alors opérateur de Walibi Belgique, signe le contrat d'achat d'un Mountain Glider avec la firme Doppelmayr. Les travaux commencent au parcdès février 2006 pour une ouverture programmée initialement à la mi-juin 2006. La gare duVertigo sera construite à la place du Tornado,premièremontagne russeà inversionsen Europeouverte en 1979. L´innovation allait faire place à l´innovation...

Les campagnes de publicité sont lancées un peu partout en Belgique et un grand concours est organisé avec la marque Fanta : les joueurs doivent recomposer le mot Vertigo à partir de prises de vuessatellites de Google Earth. Les vainqueurs remportent un tour en hélicoptère pour 3 personnes ou des entrées gratuites... La machine est bien lancée.

Campagne de communication 2006.
Campagne de communication 2006.
©

Le principe de l'attraction est de faire circuler des nacelles de visiteurs le long d'un rail suspendu entre7poteaux, pour une belle ballade aérienne au-dessus d'une partie du parc, à plus de 60 mètres de hauteur sur un parcours de 722 mètres et à 70 km/h. Autour du dernier pylône, la navette effectue un virage de 480° (à peu près un tour et demi) pour ensuite descendre et atterrir finalement dans la gare de départ. Le programme est alléchant, mais il va encore falloir un peu attendre avant de savourer les joies de ce parcours aérien.

Le Vertigo en construction. © Le Vertigo en construction. © Le Vertigo en construction. © Le Vertigo en construction. ©

L'aérienne arlésienne.



©

Avant le début de la saison 2006, Walibi est racheté par le groupe français « La Compagnie des Alpes » (voir notre article) qui héritera bien entendu du prototype en construction... et de ses problèmes. En effet, l'ouverture est d'abord reportée à la mi-juillet, pour ensuite être complètement annulée pour la saison 2006. Dans un communiqué de presse du groupe, Wiebe Damstra, en charge du projet Vertigo déclare : "Chacune des 8 nacelles dispose à bord d'un système intelligent qui permet de régler la vitesse et le freinage. Les différentes nacelles communiquent en parallèle via un système radio de pointe qui permet d'adapter entre elles leur position sur le circuit. C'est entre autres ce système radio, spécialement développé pour cette attraction, qui demande un temps de développement complémentaire, afin de garantir davantage la fiabilité de l'attraction".

A partir de ce moment-là, la direction décide de ne plus communiquer de date d'ouverture qui est de toute façon repoussée pour 2007. Le constructeur autrichien travaille tout l'hiver pour remédier aux problèmes, au pluriel. Car au premier problème de communication entre les nacelles, vient se rajouter celui du débit horaire. Sur le papier, le constructeur annonce que les 8 nacelles peuvent transporter 800 personnes par heure. La réalité est toute autre : « On n'est qu'à la moitié ! » déclare le directeur du parc Marcel Schonenberg dans une interview à un journal belge. De plus, un pylône est ajouté au parcours sur la première portée de câble. Et pour rajouter encore plus au suspens, les rumeurs disent que l'attraction pourrait être démontée. Il y a de quoi avoir le vertige.

Autorisation de décollage ?



Début de saison 2007. Alors que tous les parcs annoncent leur nouveauté, le kangourou orange reste muetà proposdeson Vertigo. 4 millions d'euros sont investis dans un grand relifting du parc, mais le Vertigo ne fera pas son début de saison.

"Pour Walibi, l'expérience du visiteur est extrêmement importante. Nous ne pouvons donc pas ouvrir une attraction qui ne réponde pas entièrement aux attentes du visiteur et qui, en raison des problèmes de capacité, ne pourra être expérimentée que par une petite partie de nos visiteurs. Nous sommes confiants que le constructeur trouvera bientôt une solution au problème.", explique Marcel Schonenberg. Puis la date du 6 juin est évoquée lors d'une conférence de presse par le président de la Compagnie Des Alpes, Serge Naïm.

Le 13 juin, le constructeur Doppelmayr annonce sur son site que l'attraction est désormais opérationnelle. Jeudi 14 juin 2007 : le Vertigo entrouvre ses portes lors de « soft-openings » à quelques visiteurs pour roder la machine, ses procédures et les employés. Mais le problème de débit horaire reste entier. La capacité maximale théorique (800 p.p.h.) ne peut toujours pas être atteinte, et l'attraction peine à accueillir plus de 500 personnes par heure en exploitation. Pour remédier à ce problème et éviter les trop longues files d'attente pour une attraction finalement très courte, le parc a mis en place un système de réservation avant de pouvoir monter à bord des nacelles. Dès l'hiver prochain, des travaux seront entrepris pourapprocher le débit théorique de 800 personnes par heure.

Pour les visiteurs qui ont eu la chance de tester l'attraction, un « Vertigo Pass » leur a été remis. Ils peuvent ainsi s'inscrire à un jeu concours organisé par Walibi et remporter un voyage en montgolfière, des abonnements ou des entrées au parc. Les gagnants sont en fait ceux qui auront bien répondu à quelques questions. En outre, le participant peut inciter d´autres personnes à s'inscrire comme membre de son équipe, et au plus ces personnes « recrutées » répondent correctement à une question subsidiaire, plus l'équipe ainsi forméea de chances de remporter un des prix. Walibi crée un esprit d'équipe pour mieux servir un effet de buzz qui compensera en partie la quasi-absence d'une campagne de communication autour de Vertigo pour cette saison.

Voilà un kangourou qui sait rebondir.

Mini-Site du jeu concours Vertigo.
Mini-Site du jeu concours Vertigo.
©


Liens à visiter



Site officiel Walibi Belgique : http://www.walibi.be/
Site du jeu concours Vertigo
Site officiel Doppelmayr : http://www.doppelmayr.com/



Simon Bourlet

Crédits photographiques : Input, Walibi, Doppelmayr.



Galerie photos


Auteur : Maverick.
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
© Maverick
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales