Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Efteling vous attend pour chasser un affreux dragon.

par Jonathan Lutaster

NOUVEAUTÉ

Mercredi 28 juillet 2010 - 11:08


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

A lire sur le même sujet
> Efteling ferme désormais ses portes... uniquement la nuit !
> Efteling investit (encore) 40 millions d'euros.
> Efteling investit 46 M d'Euros dans un village de vacances.
Depuis début juillet, Joris en de Draak, la grande nouveauté 2010 d'Efteling, accueille les valeureux visiteurs pour défier un dangereux dragon. Une aventure à vivre en famille, mais qui ne manque pas pour autant de sensations.

Deux bêtes de course, et une grosses bête

C'est en un temps record de neuf mois que Joris en de Draak (George et le dragon en français) est sorti de terre. Cette, ou devrais-je dire ces nouvelles montagnes russes, car elles sont en fait au nombre de deux, prennent la forme d'un dueling coaster (terme qui désigne des montagnes russes dont les parcours se croisent à plusieurs reprises, simulant une course en duel). Construit en partie à la place de l'ancien wooden coaster Pegasus et sur une partie d'un des lacs du parc, ce couple de montagnes russes occupe trois fois plus de surface au sol que son prédécesseur. Les deux tracés sont longs de 810 mètres, et grimpent jusqu'à 25 mètres de haut, pour atteindre une vitesse maximale de 75 km par heure. Grâce aux 4 trains de l'attraction, la capacité totale est de 1750 personnes par heure.

La construction du dueling coaster.
La construction du dueling coaster.
© Efteling
© Efteling
Les deux lifts, hauts de 25 mètres.
Les deux lifts, hauts de 25 mètres.
© S. Bourlet
© S. Bourlet


Comme pour la majorité des attractions du parc, Efteling a développé une véritable histoire autour de sa nouveauté : les visiteurs partent sur les traces du légendaire George, héroïque chasseur de dragons, qui dans les temps anciens, a vaincu un dragon et de fait sauvé tout un royaume. Mais cette fois, c'est le royaume d'Efteling qui est menacé par un dragon. Il crée de terribles dégâts, saccage et brûle tout sur son passage. Tous les moutons ont été dévorés, et maintenant la population est en danger. Pour parer à la menace, le parc appelle tous les braves garçons et filles à prendre part à une mission importante : marcher sur les traces du héros, et combattre cet affreux dragon.

Le dragon vous attend

En rejoignant l'entrée de l'attraction par l'arrière, une très jolie place vous accueille, située dans l'impressionnante structure en bois. Sur la gauche se tient le dragon, imbriqué dans une partie des supports. Mais prudence, il veille sur ses oeufs au milieu du marais, et peut cracher du feu pour se défendre. L'aventure commence par une jolie file d'attente, en grande partie sur pilotis, au milieu du marécage. Le bruit des trains en pleine course résonne, et vous arrivez sous le quai d'embarquement. Il faut faire un choix, le parcours du dragon de feu (rouge), ou le parcours du dragon d'eau (bleu).

Au milieu du coaster, la place centrale (un peu carbonisée), là où a trouvé refuge le dragon
Au milieu du coaster, la place centrale (un peu carbonisée), là où a trouvé refuge le dragon
© J. Lutaster
© J. Lutaster
Le totem du dragon de feu, placé à l'entrée de l'attraction.
Le totem du dragon de feu, placé à l'entrée de l'attraction.
© J. Lutaster
© J. Lutaster


Une fois embarqué et les instructions de votre mission délivrées, le lift vous hisse 25 mètres plus haut, tout en vous laissant l'occasion de saluer de la main les passagers du parcours voisin. Puis un grand virage à 300° vous donne une splendide vue sur les alentours, et vient la grande descente. S'en suit une remontée en deux temps, des séries de virages, des croisements, des bosses, bref, un joyeux micmac qui ne vous laissera pas de marbre. Dernière remontée du parcours, franchissement de la ligne d'arrivée avec photo finish, et là, c'est le verdict. Sur une estrade, un drapeau rotatif se tourne vers le train gagnant (le premier arrivée). Puis lors du retour en gare là-aussi scénarisé, les vainqueurs sont applaudis et les étendards de la couleur du train sont déployés... Alors que le train perdant rentre à quai sous les huées du peuple du royaume.

Le dragon...
Le dragon...
© J. Lutaster
© J. Lutaster
... qui protège ses oeufs.
... qui protège ses oeufs.
© J. Lutaster
© J. Lutaster


La thématisation est très réussie, l'utilisation d'un thème médiéval se prête très bien à un coaster en bois. Côté sensations, ces deux montagnes russes restent familiales, mais sont très fun, et conservent une vive allure tout au long de leurs parcours.

Le quai d'embarquement, et ses étendards
Le quai d'embarquement, et ses étendards
© J. Lutaster
© J. Lutaster
Lors du retour en gare, le verdict tombe.
Lors du retour en gare, le verdict tombe.
© J. Lutaster
© J. Lutaster


Pour vous mettre dans l'ambiance, et vous préparer à la mission, un site sur l'attraction accompagné de quatre mini-jeux a été mis en ligne : http://www.jorisendedraak.nl

Des investissements payants

Coût total de l'investissement pour Efteling : 13 millions d'euros. Investissement qui vient compléter le nouveau conte inauguré en avril dernier, ainsi que l'ouverture du Bosrijk, le village de vacances accolé au parc. Ajouter à cela les projets futurs (Ravelijn, centre de conférence, nouveauté 2012), et le résultat sur l'ardoise se compte en centaines de millions d'euros. (voir articles ci-contre) En 2009, le parc a enregistré près de 4 millions d'entrée (3,29 millions en 2008), pour un chiffre d'affaire 128,4 millions d'euros (116,5 M d'euros en 2008).

Les années aux investissements espacés sont révolues, le parc semble avoir mis tous ses atouts de son côté pour réussir son ouverture quotidienne à l'année, et relancer son image. Considéré comme un parc beaucoup trop sage, ce dragon donne un nouveau souffle enflammé à Efteling.
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales