Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

La Tour de la Terreur est-elle dangereuse pour la santé ?

par Simon Bourlet

TECHNOLOGIE

Dimanche 18 avril 2010 - 15:05


La Tour de la Terreur en Floride au coeur d'un jugement.

La Tour de la Terreur en Floride au coeur d'un jugement.

©

©

ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

Un rare procès s'ouvre aujourd'hui aux Etats-Unis : un visiteur accuse une des attraction-phares de Walt Disney World d'être à l'origine de plusieurs de ses troubles médicaux. L'attraction incriminée, Tower of Terror (La Tour de la Terreur) doit être défendue cette semaine devant le tribunal du Conté d'Orange, en Floride. Le journal local Orlando Sentinel rappelle les faits et souligne en quoi ce jugement est exceptionnel dans une Amérique pourtant réputée procédurière.

L'affaire oppose Disney et Marvin Cohen, un octogénaire de Pennsylvanie ayant subi une attaque il y a 12 ans, après être monté à bord de la Tour de la Terreur. Les avocats de Marvin Cohen ont démontré que leur client était un promoteur immobilier actif avant son accident. Un tour de l'attraction en 1998 lui aurait provoqué une déchirure d'une artère menant au cerveau, entraînant une congestion cérébrale quelques semaines plus tard.

Ses avocats pointent du doigt l'attraction en elle-même, et non pas un quelconque défaut technique. C'est ce qui rend l'affaire particulièrement inhabituelle dans ce type de procès incriminant des attractions. Le concept même de l'attraction qui simule la chute d'un ascenseur dans un hôtel abandonné est seul mis en cause.

Depuis 2004, le magazine Orlando Sentinel a reporté dans ses colonnes une centaine de procès lié à des blessures subies dans les parcs à thème de Floride Centrale. 26 d'entre eux mettaient en cause des attractions au fonctionnement apparemment normal. Toutes ces affaires ont été résolues ou déboutées. Aucune n'a mené à un tel jugement.

Les avocats de Marvin Cohen ont l'intention de présenter des éléments prouvant que la Tour de la Terreur peut provoquer des coups du lapin et qu'elle peut blesser des visiteurs même en bonne santé. L'avocat général de Disney, Ron Cabaniss, fonde sa défense sur deux grands thèmes. Premièrement, les preuves rassemblées démontreront que l'attraction était sûre, conçue avec soin, testée, surveillée et qu'elle répondait aux normes de sécurité les plus actuelles. Les vitesses et les efforts qu'elle exerce sur le corps des passagers sont moins importants qu'ils n'y paraissent. La sensation de vitesse et les chutes puissantes ne seraient que des illusions accentuées par des effets spéciaux.

Deuxièmement, des avertissements de sécurité étaient disposés tout au long de la file d'attente. Ils auraient permis à Marvin Cohen de comprendre en quoi consistait l'attraction avant d'embarquer. Disney tentera de prouver que Marvin Cohen souffrait d'autres problèmes médicaux, et que son attaque -survenue 23 jours après sa visite- a été causée par d'autres facteurs que l'attraction.

Les concepteurs de l'attraction et des experts en attraction indépendants seront entendus en tant que témoins. La vie de Marvin Cohen et ses antécédents médicaux seront analysés, les avocats de Disney souhaitant exposer les causes alternatives à l'origine de son attaque.

Cohen sera défendu par Barry Novack. Cet avocat californien s'est fait une spécialité des procès impliquant des victimes d'attractions. En 1999, il défend (sans succès) une cliente face à Disneyland California dans une affaire mettant en cause l'attraction Indiana Jones. En 2005, Novack est à l'origine d'une décision législative qui a obligé les parcs à thème de Californie à adadopter de nouveaux standards de sécurité plus drastiques. Son site officiel en dit plus sur ses engagements et ses victoires.

Depuis son inauguration en 1994, la Tour de la Terreur en Floride a été au coeur de nombreux procès l'accusant de provoquer des attaques ou des malaises, mais aucun n'a mené jusqu'à un tel jugement.
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2019
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales