Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Futuroscope : vers une ouverture de capital ?

par Simon Bourlet

ECONOMIE

Samedi 27 mars 2010 - 00:52


Le Kinémax : une des attractions contemplées par 1.7 million de visiteurs l'an passé.

Le Kinémax : une des attractions contemplées par 1.7 million de visiteurs l'an passé.

© M VIMENET /D LAMING, Architecte / Parc du Futuroscope

© M VIMENET /D LAMING, Architecte / Parc du Futuroscope

ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

Claude Bertaud, Président du Conseil Général de la Vienne déclare dans un communiqué de presse vouloir mettre à l'étude l'ouverture du capital du Futuroscope.

Le Futuroscope connait une forte croissance, portée par une politique de renouvellement continue des attractions et une hausse de sa fréquentation (+500 000 visiteurs en 5 ans). Le Futuroscope a accueilli au cours de la dernière saison 1,7 million de visiteurs, pour un résultat net dépassant 7 millions d'euros, soit près de 10% du chiffre d'affaires. Une performance dans la profession. Le Parc connait par ailleurs un formidable début de saison.

Dans ce contexte, pour conforter cette dynamique, le Président du Conseil Général va proposer à ses élus lors d'une prochaine assemblée, de réfléchir à une opération qui, tout en préservant une majorité publique dans le capital, permettrait d'associer un professionnel reconnu, motivé et engagé sur le long terme dans le développement futur du Parc de loisirs et de sa technopole. En conséquence, le Conseil général souhaite privilégier un dispositif partenarial avec le groupe Caisse des Dépôts, deuxième actionnaire du Futuroscope et partenaire privilégié des collectivités locales. Depuis décembre 2006, le Conseil Général détient 70,26 % du capital (6,6 millions d'euros), la Caisse des Dépôts 21,65%, le groupe Unibail-Rodamco 6,44%, et le consortium I Parks International 1,51%.

« Le renouveau du Futuroscope, dont le concept ludique et pédagogique est en parfaite résonance avec les attentes du public, nous incite aujourd'hui à imaginer un partenariat pérenne avec des professionnels du secteur, un partenariat également porteur d'un projet d'avenir pour le Parc et l'ensemble du territoire »

Tirant les leçons des expériences passées*, le Conseil général entend conserver un rôle décisif dans les futurs choix stratégiques, par un montage juridique adéquat dans la société d'exploitation, où il garderait une position clé, sachant que le Département restera propriétaire des terrains et pavillons.

La réflexion engagée aujourd'hui est aussi une réponse aux profondes évolutions administratives portées par la réforme territoriale actuellement en débat, qui encadrera de manière très précise les compétences départementales.

* NDLR : Le groupe de presse français Amaury avait acquis l'exploitation du Futuroscope en mars 2000, pour finalement repasser la main en octobre 2002 au Conseil Général de la Vienne. En l'espace de 3 saisons, le parc avait accusé une grave baisse de fréquentation, avec 600 000 visiteurs en moins.
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales