Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Ca va flasher à Disneyland Paris. Le portail mobile arrive.

par Jonathan Lutaster

TECHNOLOGIE

Jeudi 25 juin 2009 - 00:20


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

A lire sur le même sujet
> La gestion des flux à Disneyland Paris, un élément clé.
> Futuroscope, les temps d'attente s'exportent sur mobile.

Laissez-vous guider

A l'heure où le téléphone portable devient un véritable couteau suisse, Disneyland Paris a mis en service début juin, son nouveau portail pour mobiles. Réalisé en partenariat avec Orange Business, il est accessible au travers de la technologie Flashcode ou par SMS. Un nouvel outil qui vise à améliorer l'information donnée aux visiteurs.

Pendant une longue période, Disneyland Paris a hésité à se lancer dans l'aventure du web mobile, principalement à cause des coûts aléatoires des connexions wap/3G que facturent les opérateurs européens. Le parc a préféré d'abord expérimenter le Bluetooth, mais cette technologie est limitée en terme de volumes de transfert (ex: vidéos), et suppose en outre que l'utilisateur sache manier un minimum son téléphone. Récemment, la Commission Européenne a souhaité harmoniser les tarifications entre les pays en votant une nouvelle réglementation qui entrera en vigueur au 1er juillet prochain. Le texte plafonne le coût des échanges à 1€ par Mbit utilisé. Grâce à ce nouvel élément providentiel, à l'essor des forfaits illimités (1 abonné sur 2 à un forfait 3G possède un forfait web mobile), et poussé par l'engouement pour l'Iphone d'Apple (plus d'un million d'unités vendues), Disneyland Paris a sauté le pas.

Ce nouveau portail a pour vocation de renseigner le visiteur sur les services et horaires du Resort : comment fonctionne le FastPass, quels sont les horaires des parcs, ou encore quelles sont les attractions immanquables. Il vise aussi à mettre en avant les restaurants et boutiques du complexe, en offrant la possibilité de réserver à l'avance une table dans un restaurant grâce à un numéro de téléphone. Des offres spéciales sont également répertoriées, sur des menus des restaurants et sur des produits vendus en boutique. Autre fonction du portail, divertir le visiteur pendant qu'il patiente dans les files, grâce à de petites vidéos humoristiques mettant en scène Mickey. Prochainement, un mini-jeu sera aussi disponible : à bord d'un kart, le visiteur part pour une course effrénée dans le parc Disneyland. Conquis, il pourra acheter la version complète pour 4€.

Actuellement, seule une information majeure ne figure pas sur le portail : l'estimation des temps d'attente aux attractions, la société ne souhaitant pas que ces informations soient accessibles en dehors du resort (voir notre article précédent). Si le public réagit positivement au portail mobile, d'autres services seront ajoutés.

Flashez, vous êtes redirigé.

Pour rendre plus pratique et plus ludique l'accès au portail, Disneyland en partenariat avec Orange a retenu le principe de la technologie Flashcode. Elle permet à la manière d'une clef d'ouvrir du contenu, de rediriger le visiteur sur une page web en photographiant simplement un code barre, ce qui évite de devoir taper l'url sur les petites touches de son téléphone. Petit bémol, seule une poignée de téléphones est actuellement compatible. Pour tester la compatibilité, il suffit d'envoyer un SMS au 31014, ou de consulter la liste sur le site web flashcode.com. En cas d'incompatibilité, l'utilisateur peut toujours avoir accès au portail en cliquant sur l'url fournit dans le SMS réponse, ou en tapant directement sur son téléphone l'adresse du site www.disneylandwap.com .

© Disneyland Paris


Ces codes barres sont fournis par la société Flashcode, et utilise la norme datamatrix mais sous une forme propriétaire. Autrement dit, seul le lecteur de la société Flashcode peut lire ces codes barres. Déjà utilisée dans des magazines de la presse people, et dans les enseignes Célio, la technologie Flashcode se démarque à Disneyland Paris grâce à une petite exclusivité. Une tête de Mickey a été intégrée au code. Résultat, un code barre dont on reconnaît la provenance sans même l'avoir lu. Un vrai plus pour identifier les flashcodes Disney.

© Disneyland Paris


Le service est gratuit, mais le coût de la connexion wap/3G est soit facturé au pro rata des données téléchargées, soit comprise dans le forfait de l'utilisateur si il a souscrit à un contrat "data". Il est également ouvert à tous les opérateurs, même étrangers.

Des codes à tous les coins de rues

Les responsables de Disneyland nous promettent que ces codes vont fleurir un peu partout. D'abord intégrés sur les prochaines brochures automne-hiver, ils se généraliseront partout dans les parcs, et à l'entrée des attractions. Leur intégration sur des écrans multimedia est également possible. Chaque code barre redirigera l'utilisateur vers un contenu spécifique. Sur une brochure, le visiteur aura accès à une page web pour préparer sa visite, alors que sur un plan du parc il accédera aux informations courantes comme les horaires des parcs. Quant aux code-barres placés à l'entrée des attractions, ils pourront rediriger vers du contenu spécifique en rapport avec l'attraction. On imagine déjà des pages web exposant l'histoire de l'attraction, ou encore des codes plus cachés qui redirigent vers des données insolites. Les perspectives sont nombreuses.

Des questions se posent suite à l'arrivée massive de ces technologies : Pourquoi l'utilisation de toutes ces technologies ? Ne vont-elle pas réduire l'immersion des visiteurs ? Julien Kauffman, Vice Président support opérations souhaite les utiliser avec parcimonie. « Nous ne voulons pas interférer dans les histoires racontées, concept si cher à Walt Disney à la création de son premier parc. La technologie est là pour aider, mais ne doit pas obstruer l'histoire. ». Il continue en détaillant les objectifs de ces choix, « Lorsque les parcs ne dépassaient pas le cap des 12 millions de visiteurs, nous avions réalisé des sondages qui ont montré que le facteur stress lié à l'organisation d'un voyage à Disneyland était important. L'angoisse pour les familles de ne pas venir à la bonne période, de rater le bon événement ou de passer à côté des attractions-phares. Utiliser le web mobile, permet en outre de mieux cibler le contenu à l'usage du visiteur : avant pour préparer sa visite, pendant pour mieux l'orienter, et après pour partager et recommander le parc. D'après nos dernière études, 70% de nos visiteurs sont très ou complètement satisfaits, 90% ont l'intention de revenir, et 94% recommandent Disneyland Paris à leur entourage. ».

Comme toujours chez Disney, les technologies doivent être au service de la magie. Elles pourraient presque dans un futur proche, faire des longues minutes de files d'attente un véritable plaisir.

Warning: closedir() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/panda/parkothek/nv/article-lire.php on line 484
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2017
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions légales