Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Un parc d'attractions sur les Ch'tis. (1er avril)

par Jonathan Lutaster

INSOLITE

Jeudi 02 avril 2009 - 09:39


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

Après le succès phénoménal qu'a connu le film Bienvenue chez les Ch'tis l'année dernière, et l'intérêt porté à la région Nord-Pas-de-Calais, c'est presque naturellement que l'idée d'ouvrir un site de loisirs sur la Ch'ti attitude a vu le jour.

Maj. du 2 avril : Sur le modèle des grands quotidiens, ParkOtheK a mis de côté son sérieux, et s'est laissé tenter à glisser sur ses pages un petit poisson d'avril. Certains s'en sont sûrement doutés au fil de sa lecture.
En espérant que ces quelques lignes vous auront esquissé un léger sous-rire, voir un fou-rire, le but avoué de cet article. Les lignes qui suivent ne sont donc que pure fiction, au 2 avril 2009 en tout cas...
--

Des rumeurs faisaient état depuis plusieurs mois de la construction d'un tel projet, mais aucune information n'avait été confirmée jusqu'à lundi dernier, date de la signature des premiers accords d'implantation, ceux précédents la validation définitive du projet. Les premiers travaux de terrassement et de voirie devraient débuter d'ici la mi-juin, pour une ouverture prévu à l'horizon 2012, si les feux verts de chaque service administratif sont donnés.

Le parc n'ouvrira pas à Bergues, lieu central du déroulement du film, mais à Erquingheme-le-Sec, une commune proche d'Armentières, ville natale de Dany Boon, et située seulement à 15 minutes de Lille. La situation de Bergues n'était pas des plus propices, et un musée devrait déjà voir le jour dans l'ancienne poste. De plus, l'équipe en charge du projet ne souhaite pas orienter complètement le parc sur le film, mais également sur la région pour assurer sa pérennité.
D'après les accords signés, Il ne s'agira pas d'un méga-complexe, mais d'un parc de taille modeste, avec une fréquentation attendue de 300.000 visiteurs par an.
Il s'agira d'un parc dit à économie mixte, financé par le public et le privé. La région devrait participer à hauteur d'un tiers du financement (le Conseil Général avait déjà aidé au financement du film), tandis que la société Pathé Distribution détentrice des droits du film et son auteur-réalisateur Dany Boon devraient apporter les deux tiers restants.

Des cht'i indices sur son contenu.

Le plan du parc définitif n'est pas encore bouclé, mais quelques informations sur son contenu sont parvenus jusqu'à nos grandes oreilles.
Tout d'abord, l'entrée au parc. C'est la reproduction du bureau de poste de Bergues qui fera office d'accueil et de point de vente des billets. Le visiteur déambulera ensuite sur la Main Street du parc, thématisée sur les corons et sonorisée avec des musiques locales.
Pour divertir les visiteurs, 3 attractions majeures sont prévues :
- Une attraction de type Space Shot (tour de chute libre avec catapulte) enfermée dans la reproduction d'un beffroi, servira d'emblème au parc et sera visible depuis l'autoroute. Un clin d'oeil au film où Dany Boon actionne le carillon. Ici, ce seront les visiteurs qui se feront sonner les cloches.
- Deuxième grosse attraction, un simulateur d'une centaine de places, qui proposera aux visiteurs de traverser les routes du nord à toute vitesse, tantôt sur des routes de campagne, tantôt sous une pluie battante. Attention aux passants en k-way !
- Dernière grosse attraction, mais plus calme pour relaxer papy-mamy. A bord de petites embarcations, les visiteurs remonteront les cours d'eau du nord, et traverseront des monuments typique de la région. Instant culture, financement mixte oblige. Mais attention tout de même, au milieu du parcours, des statues actionnées sur la berge par des badauds pourraient bien essayer de "se soulager" dans les embarcations. Là-aussi, un clin d'oeil à une des scènes cultes du film.

Les concepteurs ne se cachent pas de s'être inspirés des touches "Cht'i" glissées dans le parc voisin du Pas-de-Calais, Bagatelle, où le visiteur peut expérimenter le Ch'plouf, le Bouzouc, ou encore le Ragondingue.
En ce qui concerne la restauration, on nous assure qu'on pourra y retrouver des spécialités de la région. Une baraque à frites sera bien sûr installée sur la Main Street, et vendra les célèbres frites du Nord en portion biloute ou biroute, comprenez par là petite ou grande. Mais pas seulement. On nous a soufflé que les nouvelles saucisses fabriquées à Bergues en l'honneur du film seront également commercialisées. Et preuve du professionnalisme du parc, même leur taille a été étudiée. Elles devront être parfaitement droites, et mesurer 2,7 cm de diamètre au pied à coulisse. La raison de ce choix ? Faciliter leur dégustation !
Un restaurant service à table proposera lui une autre spécialité de la région, du maroilles. Pour les plus intrépides, des formules maroilles+café, et même maroilles+café+bière seront proposées dès l'ouverture du parc aux visiteurs. De quoi bien commencer sa journée, dans la joie, et les bonnes odeurs !

Toutes ces informations peuvent encore évoluer, le projet n'en est qu'au stade des fondations et de la finalisation du master plan. Mais une forte odeur de maroilles pas frais se fait malgré tout déjà sentir en ce douzième jour du printemps.
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2019
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales