Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Gran Scala signe ses terrains.

par Simon Bourlet

PROJET

Dimanche 08 février 2009 - 20:23


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions - Gran Scala

A lire sur le même sujet
> Gran Scala : un projet à grande échelle.
Un peu plus d'un an après son lancement officiel, le projet de méga-complexe espagnol Gran Scala revient sur le devant de la scène. Mardi 10 février seront signées les options d'achat des sols sur lesquel souhaite s'implanter le plus grand complexe de loisirs européen, dont l'investissement final devrait avoisiner les 17 milliards d'euros.

1300 parcelles, 130 propriétaires.

C'est dans une petite ville à l'est de la région aragonaise en Espagne que se joue désormais le feuilleton Gran Scala. Depuis octobre dernier, le gouvernement autonomne d'Aragon et le consortium International Leisure Development (ILD) ont jeté leur dévolu sur Ontiñena, commune rurale de 600 habitants située à 110 km à l'est de Saragosse, et à moins de 2 heures de route de Port Aventura à Salou.

Après de longs mois de négociations, les premiers contrats avec les propriétaires qui seront signés mardi représentent une surface cumulée de 700 hectares. Les avocats et spécialistes immobiliers du projet se sont trouvés face à un puzzle foncier géant dont il fallu rassembler les morceaux, soit plus de 1300 parcelles appartenant à 130 propriétaires différents. A ces 700 hectares s'ajouteront les 1200 hectares de terres appartenant à la mairie, déjà tous légalisés. Les quelques 2000 hectares initialement envisagés seraient ainsi déjà sécurisés.

Chaque hectare sera payé 8000 euros. Lors de la signature, chaque propriétaire recevra 4% de la valeur de son lot, soit 320 euros. Dans 8 mois, si le contrat d'achats n'est pas rompu, ILD devra verser une nouvelle fois 4% pour maintenir ses options. Et encore 4% les 8 mois suivants. Les propriétaires seront ainsi assurés de toucher 12% de la valeur de leurs terres au bout de 2 ans, même si le projet n'aboutissait pas.

Même si seules des options sur les terrains sont signées, ces contrats apportent pour la première fois de vraies échéances aux promoteurs qui devront s'interroger tous les 8 mois sur la poursuite ou non du projet, sous peine de sécuriser des terrains pour rien. Dans 24 mois, Gran Scala aura du trouver tous les projets financés qui graviteront autour de ce projet unique en Europe.

Implantation de Gran Scala dans la région d'Aragon.
Implantation de Gran Scala dans la région d'Aragon.
©


Un texte de loi comme moteur de projet.

Le jour de l'annonce de Gran Scala, le gouvernement autonome de la région d'Aragon s'était engagé à faciliter l'implantation d'un tel complexe de loisirs, et se disait même prêt à modifier ses lois pour autoriser les jeux d'argent par exemple. Le pouvoir en place s'est exécuté en préparant 40 articles pour la future loi sur les "centres de divertissement à haute capacité d'accueil".

Vendredi, José Angel Biel, président de région, a déclaré devant la Chambre du Gouvernement qu'il n'existait aucune initiative de ce type, véritable "levier économique" pour toute la Communauté. Il a rappelé en outre que le projet est d'un grand intérêt pour l'Aragon, en particulier en temps de crise comme actuellement.

Pour coordonner le projet, 900 m² de bureaux à Sarragosse seront aménagés par le promoteur ILD au printemps prochain.

Le futur centre opérationnel de Gran Scala à Sarragosse.
Le futur centre opérationnel de Gran Scala à Sarragosse.
©

Warning: closedir() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/panda/parkothek/nv/article-lire.php on line 484
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2017
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions légales