Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Vulcania se réveille.

par Simon Bourlet

ECONOMIE

Samedi 09 décembre 2006 - 18:49


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs Ludo-éducatifs

A lire sur le même sujet
> Immersion au coeur d'un parc sur les éléments.
> Vulcania s'est réveillé en 2008.
En 2007, Vulcania, le parc européen du volcanisme, se veut résolument "nouveau". "Le nouveau Vulcania"sera le slogan de la saison 2007, comme pour tourner la page des précédentes années où la fréquentation a inexorablement chuté. Des activités plus ludiques et jouant sur l'émotion et la sensationrenouvelleront l'offredu parc en 2007.

Au fond du gouffre.

Depuis son ouverture en 2002, le parc du volcanisme n'a pas rencontré le succès qui lui était prévu.Produit monumental neuf et innovant, Vulcania aura quand même attiré plus de 628.000 visiteurs lors de sa première année d'exploitation soit 25% au-dessus des prévisions, mais le soufflé est très vite retombé : 540.000 entrées en 2003, 420.000 en 2004, 355.000 en 2005, des résultats bien loin des 800.000 visiteurs escomptés en vitesse de croisière. Un audit révèle que l'argent mis dans les murs par le Conseil Régional d'Auvergne (118 M d'euros) manque à la scénographie et au contenu (12M d'euros) très peu attractif.

En 2006, la Société d'Economie Mixte qui gère le site a du réduire ses effectifs de moitié, et inaugure des animations qui donneront le ton pour les saisons à venir : un film à grand spectacle projeté en IMAX, Les Force de la Nature et un simulateur de séisme, co-financé par le fond européen de développement régional. Mais la fréquentation recule une nouvelle fois et plafonne à 210.000 visiteurs, en partie à cause d'une saison amputée de 3 mois d'ouverture.

Pendant ce temps, le Conseil Régional d'Auvergne tente un appel d'offre de délégation de service publicet se joue alors le feuilleton de l'été de la planète parcs. Les quelques candidats alors présents se retirent tous. Le journal Le Figaro sème la confusion en annonçant que le parc de loisirs Le Pal pourrait racheter Vulcania, et fait alors plâner l'ombre de la privatisation. La rumeur farfelue est aussitôt démentie. La Compagnie des Alpes, un temps intéressée, a finalement renoncé à faire acte de candidature. Montparnasse 56, qui gère le 56° étage de la tour, est un candidat de dernière minute, avant lui aussi de se rétracter, prétextant "une situation catastrophique". Les élus auvergnats, eux, prétendent dans la presse locale que Montparnasse 56 ne répondait pas au cahier des charges et que le groupe n'avait aucune visibilité sur l'évolution du parc.

Quoi qu'il en soit l'appel d'offre échoue en octobre, et la SEM Volcans, déjà candidate à la reprise, reste seule en lice. Le problème est entier.

Une éruption de nouvelles attractions.

Faute de repreneur, le mandat de gestion de la SEM est renouvelée pour 10 ans. Fin novembre, Vulcania révélait son plan de relance : la Région Auvergne investira 11 millions d'euros entre 2007 et 2010 qui s'additionnent aux 5 millions déjà votés en 2006. Pas moins de 3 nouvelles animations, (en fait, toutes des réhabilitations) sont prévues pour 2007.

Le Grand Cratère représente le premier contact du visiteur avec Vulcania, sa mise en condition, avant de rentrer dans le vif du sujet. Le visiteur ressent le vertige des 35 mètres de profondeur de ce cratère vivant, vibre aux grondements impressionnants de ses entrailles, est envahi par ses volutes de vapeur et ses jets incandescents... Un véritable appel aux sens et à l'émotion qui suscite la curiosité et l'envie de comprendre et se termine en apothéose sur le réveil du volcan.

Le Grand Cratère est une réhabilitation de l'animation d'accueil du public, qui, il faut l'avouer, impressionnait plus par ses dimensions que par ses effets sporadiques.

Autre réhabilitation, celle du cinéma 3D qui s'offre un nouvel équipement 4D et un nouveau film : Le réveil des Géants d'Auvergne prendra pour décor les paysages d'Auvergne façonnés par l'activité volcanique. Au menu : formation d'un cône de scories, gigantesque coulée de lave, éruption explosive près du Puy du Dôme, nuées ardentes, projections de bombe, et glissement de terrain. Le tout saupoudré des effets 4D qui vont bien. A son ouverture en 2002, Vulcania n'avait pas senti la tendance.La projection 3D traditionnelle était déjà passée de mode : les salles de ce type fermaient leur porte les unes après les autres dans les parcs européens - au profit de la 4° dimension. Le retard semble rattrapé.

Pour continuer dans le sensationnel, Vulcania remplacera son Théâtre de l'Univers, "un voyage dans le temps et l'espace à la découverte de la naissance du système solaire", par un autre voyage, magmatique celui-là. Magma Explorer (notez ce premier anglicisme dans tout le parc) amènera ses visiteurs au coeur d'un volcan pour en découvrir son fonctionnement à la manière d'une expédition scientifique. Le décor de vaisseau spatial sera monté sur une plateforme dynamique, et les visiteurs pourront ressentir les effets des vibrations. Le voyage sera ponctué par des relevés de températures, des récoltes d'échantillons, et des observations diffusés et commentés àl'aide d'écrans disposés dans l'habitacle du vaisseau. Ce n'est ni Star Tours ni Armaggedon à Disneyland, mais on s'en rapproche ...

Cette politique d'attractions plus sensationnelles n'est pas sans rappeler le concept du parc belge de découverte scientifique Earth Explorer où les éléments de la planète Terre s'y déchaînent à grands renforts d'effets spéciaux et de mises en scène parfois anxiogènes. (voir notre dossier ci-à droite)

Est-ce meilleur, est-ce pire ? Le public seul jugera.

Horizon 2009.

Le plan d'investissement ne s'arrête pas à ces 3 nouveautés. Pour 2008, le but est de mettre en place Vulcania II, dans un esprit encore plus ludique, et de dépasser la barre des 300.000 visiteurs pour atteindre l'équilibre financier. Jules Verne et son Voyage au Centre de la Terre pourraient faire partie de la nouvelle scénographie. Une nouvelle salle "terroirs et traditions" montrera les bienfaits du volcanisme à la région : eaux thermales, géothermie, architecture. La surface du parc et ses abords seront également développés, avec l'ajout d'un labyrinthe à thème, d'un petit train, de maquettes géantes de volcans, et d'un grand geyser. En 2009, une salle de spectacles pourrait être construite et pourrait accueillir séminaires et congrès.

Un réveil tout en douceur... en attendant l'explosion.
Le Grand Cratère.
© Vulcania 2006
Le réveil des Géants d'Auvergne.
© Vulcania 2006
Magma Explorer.
© Vulcania 2006
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales