Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Ben-Hur au Stade de France

par Simon Bourlet

NOUVEAUTÉ

Lundi 25 septembre 2006 - 13:59


ThèmesTags

ThèmesTags Spectacles

A lire sur le même sujet
> Voyage au Centre de la Terre : au fond du gouffre.
A moins de vivre reclus au fond d'une campagne lointaine, vous ne pourrez pas avoir échappé à la déferlante marketing du nouveau spectacle de Robert Hossein au Stade de France : Ben-Hur.Avec 300.000 spectateurs attendus sur 5 dates, l'effort de communication ne connaît aucune relâche depuis plus d'un mois.

Robert Hossein spécialiste des grandes fresques historiques ("Un homme nommé Jésus", "Jules César") met en scène un scénario écrit par l'historien et académicien Alain Decaux. Plus de 308 comédiens évolueront sur un espace scénique de 15 000 m². Mais que serait Ben-Hur sans son char ? C'est Mario Luraschi, spécialiste des cascades et spectacles équestres -il a signé un desderniers spectacles d'Europa-Park- qui met en scène la course de quadriges à 24 chevaux lancés à 45 km/h.

13 millions d'euros. Avec un tel budget de création, le spectacleporte son intérêt surtous les types de spectateurs, du plus jeune au plus vieux. Pour démocratiser le show, on fait appel à quelques stratégies marketing percutantes :

- des partenariats médiatiques :TF1 assure la promotion du spectacle par la diffusion de spots publicitaires et de "publi-reportages" au journal télévisé, Robert Hossein vient présenter son spectacle accompagné des deux acteurs principaux sur les plateaux télé... la radio RTL et le journalLe Parisien sont ausside la partie.

- partenariat financier :le groupe Vinciafinancé le spectacle sur un coup de coeurde son ex-PDG Antoine Zacharias, évincé en juin dernier.

- partenariats technologiques : les spectateurs peuvent recevoir leur billet sur leur téléphone mobile. Pratique et peu encombrant, le billet dématérialisé se présente sous la forme d'une image contenant le détail des informations nécessaires pour assister au spectacle ainsi que le code barre qui sera scanné lors du contrôle d'accès. Dans le cadre de sa stratégie d'innovation, l'opérateur de téléphonie mobile SFR a développé ce service inédit, via la solution technique de Digitick,exclusivement réservée aux clients SFR. En passant par ce service, le visiteur bénéficie d'une réduction de 10 ['] par place.

- deux sites internets dédiés à l'événement : http://www.benhur.fr/ : Informations générales sur le spectacle à grand renfort de chiffres superlatifs. Il y a encore quelques jours, le partenaire SFR proposait aux spectateurs de mettre en ligne leurs propres vidéos du spectacle filmer à l'aide de leurs téléphones portables. Le service a depuis disparu...
http://www.arretetonchar.fr/ un jeu de course de charsen ligneà l'aspect graphique très bande dessinée, et où le tutoiement du (jeune)joueur est de rigueur.

- des tarifs adaptés : les prix sont à l'image du large public ciblé, de 35 € (en haut des gradins) à 90 € (dans les carrés V.I.P.). Il est à souligner que toutes les places, exceptées celles du carré V.I.P., se déclinent aussi en tarifs moins de 16 ans etétudiants.Des TGV Thalys ont été spécialement affretés pour transporter le public belge, et des séjours spectacles+hôtels+trains sont proposés pour le public suisse par Railtour.

- des événementspromotionnels : train-exposition Ben-HurSNCF présent dans 16 gares de France (novembre 2005), un char du spectacle défile au Stade de France lors d'une compétition sportive (mars 2006), jeu concours "Deux Romains plus petits que la Légende" (avril 2006), réedition du livre Ben-Hur de Lewis Wallace en Livre de Poche avec pour couvertureun visuel du spectacle (juillet 2006), présence d'un char aumeeting Gaz de France pour transporter le vainqueur de la compétition (juillet 2006), et défilé de chars sur le pont d'Iena aux pieds de la Tour Eiffel (août 2006).

- une date spéciale : toujours soucieux de l'interactivitédeses spectaclesavec lepublic, Robert Hossein demande aux spectateurs de revêtir une toge lors dela séance du 26 septembre. En vente et pré-vente au prix de 10 euros, les visiteurs pourront "oser la toge" comme le suggère le slogan de l'événement. Et pour les plus radins, le site officiel vous donne des conseils pour confectionner vous-même votre costume. Et mêmeles armes romaines (en plastique) sont les bienvenues !De plus, lors du combat des gladiateurs, les spectateurs sont transformés en supportersen agitant des foulards rouges et jaunes.Des idées sympathiques pour tous ceux qui rêvent de plonger encore plusdans l'ambiance romaine au coeur du Stade de France.

© Yann Dejardin © Yann Dejardin


L'organisation et la présence médiatique de cet événement effacent le mauvais souvenir du précédent spectacle de ce type au Stade de France. Voyage au Centre de la Terre s'était soldé par un échec retentissant littéralement hué par la critique et les spectateurs, en partie à cause d'une campagne de promotion incohérente (voir notre article).

Pour Ben-Hur, Robert Hossein a définitivement lâché sa cavalerie marketing !
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2019
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales