Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Croisées de fer aux moyens titanesques !

par Jonathan Lutaster et Simon Bourlet

NOUVEAUTÉ

Samedi 04 mars 2006 - 16:22


© Puy du Fou 2006

© Puy du Fou 2006

ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

En 2005, le Puy du Fou entreprenait le plus grand chantier de son histoire. A grand renfort d'affiches dignes des plus grandes productions hollywoodiennes, les palissades du chantier affichaient clairement ce que serait la nouveauté 2006 : Mousquetaires de Richelieu.

Le Grand Parc du Puy du Fou invite magistralement ses visiteurs au XVIIe siècle. De magnifiques jardins à la française, dignes de Versailles, une architecture d'époque... les mousquetaires prennent leurs quartiers au Puy du Fou ! Le genre « de cape et d'épée » côtoie le flamenco dans le nouveau spectacle conçu par les équipes du Grand Parc du Puy du Fou.


Le plus grand spectacle du Grand Parc.

Un spectacle « nouvelle génération » selon le Puy du Fou : le genre « de cape et d'épée » rencontre le flamenco.
Après les gladiateurs, les chevaliers et les vikings, en 2006, le Grand Parc du Puy du Fou propulse ses visiteurs dans un nouvel univers et réinvente le genre « de cape d'épée » avec son tout nouveau spectacle : « Mousquetaire de Richelieu ». Entièrement créée au Grand Parc, cette nouvelle production se joue de 2 à 5 fois par jour sur la scène du Grand Carrousel, un théâtre géant du XVIIe siècle construit spécialement pour l'occasion.
Mêlant histoire poétique et action trépidante aux technologies de spectacle les plus modernes, « Mousquetaire de Richelieu » conte l'histoire d'un dresseur de chevaux andalous nommé « Bouton d'Or », devenu mousquetaire et amoureux d'une belle actrice espagnole.
Un spectacle totalement inédit où les danses flamenco succèdent aux alexandrins, aux figures équestres de haute école et aux bruits d'épée. D'aventure en aventure, le jeune héros entraîne le spectateur dans un tourbillon d'actions qui le transportent d'un univers à l'autre sur fond d'effets spéciaux, et de cascades.
Après 5 années de conception, « Mousquetaire de Richelieu » est fin prêt pour faire vibrer petits et grands pendant 40 minutes à un rythme effréné !

Toute la majesté des théâtres du XVIIème siècle grandeur nature.

Après les arènes en 2001, un théâtre spectaculaire qui s'ajoute aux autres univers temporels du grand parc.
Pour accueillir « Mousquetaire de Richelieu », le Puy du Fou a fait sortir de terre un théâtre géant du XVIIe siècle. Première salle couverte au Grand Parc, réalisée en un temps record (18 mois), le Grand Carrousel en impose dès le premier instant. Trônant au milieu de 3 hectares de jardins à la française, ce théâtre géant de plus de 6000 m² peut accueillir jusqu'à 3 000 spectateurs.

© Puy du Fou 2006 © Puy du Fou 2006


La majesté du lieu, ses jardins, le chant des fontaines font immédiatement basculer le visiteur dans un autre univers. L'imposante façade de 2900 m2 ornée de bas-reliefs équestres, d'armoiries sculptées, de colonnes doriques et de chapiteaux reflète fidèlement l'architecture de l'époque.

A l'intérieur, tels les spectacteurs du XVIIe siècle, les visiteurs prennent place sur des bancs de bois face à une gigantesque scène de 2800 m². Pour la dissimuler, un grand rideau de scène rouge de plus de 950 m2 sur lequel l'auditoire a les yeux braqués, impatient de découvrir combats d'épée acharnés, danses flamenco, figures équestres de haute école, cascades...

Une prouesse technique, un défi artistique.

« Mousquetaire de Richelieu » est le plus grand défi jamais relevé par les équipes du Puy du Fou. En 18 mois, le Grand Carrousel est sorti de terre et avec lui, toute la splendeur du Grand Siècle.

Dans une mise en scène inédite en 3 dimensions, sous les yeux ébahis du public, pas moins de 40 comédiens, cascadeurs et danseurs, 15 chevaux font leur entrée en scène. Un héros surgit d'un immense balcon suspendu, des lustres géants s'abattent sur l'assistance, des combats d'épée acharnés font rage... les surprises pleuvent et les multiples rebondissements tiennent la salle en haleine.

« Mousquetaire de Richelieu », c'est aussi le concours des meilleurs professionnels français. Chacun est immédiatement transporté par les voix familières de Jean Rochefort en présentateur empanaché, puis celle de Bernard Dhéran qui prête la sienne au Cardinal de Richelieu. Les spectateurs retiendront leur souffle face à l'avalanche de cascades périlleuses et aux combats d'épée d'une haute technicité, mis au point par le maître d'armes du cinéma français : Michel Carliez. Tout le panache des 145 costumes flamboyants et baroques créés par Olivier Bériot, qui a réalisé notamment ceux de « Bandidas » ou encore « Le Roi Danse », rendront les personnages du spectacle inoubliables.

Pour renforcer le rythme soutenu du spectacle, Nick Glennie-Smith, célèbre compositeur d'Hollywood, a composé la bande originale de Mousquetaire de Richelieu . Compositeur qui a déjà montré son talent en signant l'inoubliable bande originale de la Cinéscénie. Pour le Mousquetaire de Richelieu, Nick Glennie Smith a composé 23 morceaux qui totalisent 27 minutes de musique pour ce spectacle de 40 minutes.

Avec ce nouveau spectacle où la technologie servira encore le scénario, le Puy du Fou version 2006 continue à nous étonner, et à conjuguer le passé au futur.

Côté pratique, le Puy du Fou commencera sa saison le 23 avril prochain. Les prix d'entrée sont augmentés de 1 Euro par rapport à 2005. 25€ pour la journée adulte, 14€50 pour la journée enfant. Les tarifs de la Cinéscénie qui se déroulera cette année du 30 juin au 08 septembre, restent aux prix raisonnables de 23€ pour les adultes et 13€ pour les enfants.
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales