Décryptez l'actualité du monde de l'amusement.

Quand Mickey rencontre Mao.

par Simon Bourlet

MANAGEMENT

Samedi 25 septembre 2004 - 00:00


ThèmesTags

ThèmesTags Parcs d'attractions

Devançant l'ouverture de son futur parc à thèmes à Hong Kong en 2006, la Walt Disney Company a annoncé son partenariat avec les "Palais de Jeunesse" dirigé par la Jeunesse Communiste Chinoise. Un partenariat peu commun, puisque la multinationale, par cet intermédiaire, souhaite éduquer les plus jeunes à la culture Disney.

"Cette opération rentre dans le cadre de la mise en place d'une marque sur un marché" a affirmé Jay Rasulo, président des parcs et complexes Disney à travers le monde - et transfuge de Disneyland Paris- à un petit groupe de reporters jeudi dernier.

Au mois de juillet dernier, Mickey Mouse et d'autres représentants Disney ont rendu visite à 500 enfants dans deux maisons de jeunesse à Guangzhou, au Sud de la Chine, nous a annoncé un porte-parole du groupe. Le géant américain du divertissement apporte dans son sac bien d'autres programmes d'initiation à sa culture "universelle", avec entre autres une diffusion de jeux intéractifs inspirés de ses films. Disney espère ainsi inonder toute la Chine de son image de marque en vue de l'ouverture prochaine de son parc à Hong-Kong.

La construction de la marque Disney en Chine ne peut se faire sans un contact direct avec la population : les histoires Disney sont racontées dans les bibliothèques, la célèbre souris accompagnée de ses amis Dingo et Donald apparaît dans les centres commerciaux et sur les chaînes de télévision de Hong Kong, également diffusées en Chine du Sud.

La Walt Disney Company adapte son programme aux maisons de jeunesse : Disney peut toucher jusqu'à 70 millions de petits Chinois membres de la Jeunesse Communiste. "En une séance, nous leur apprenons à dessiner Mickey - ils sont tous étonnés par ça !" nous rapporte Irene Chan, vice-présidente des relations publiques pour Hong Kong Disneyland. "Nous espérons étendre ce concept à plus de villes et de provinces".

"Le Disneyland de Hong-Kong table sur environ un tiers de visiteurs venant des régions de Chine les plus peuplées où sa marque est reconnue mais peu ancrée sur un plan culturel" affirme Rasulo, qui était présent à la cérémonie organisée à l'occasion de la pose de la dernière pierre du château de la Belle au Bois Dormant du futur parc.

La Chine limite le nombre de films étrangers dans les salles de cinéma et restreint le nombre de programmes étrangers à la télévision, ce qui a eu pour conséquence de ralentir la pénétration de Disney sur le marché chinois jusqu'à présent."De tels programmes d'enracinement de la culture Disney n'ont pas été nécessaires lorsque le groupe a ouvert les parcs de Paris et de Tokyo" nous précise Jay Rasulo. "Nous devons être innovants. Si vous regardez en Europe et à Tokyo, la marque était bien mieux comprise."

Construit sur l'île rurale de Lantau, ce parc de 1.8 Milliard de dollars sera le deuxième de Disney en Asie après Tokyo. Quelques personnes à Hong-Kong s'inquiètent déjà du sort réservé à ce "Royaume Magique" si un deuxième parc Disney chinois venait à ouvrir à Shangaï.-ce que Disney ne fera pas avant 2010. Jay Rasulo l'affirme : ."Je n'ai aucun doute quant au fait qu'il y ait un vrai potentiel plus au nord de la Chine pour un second Disneyland"

Warning: scandir(multimedia/00000024/): failed to open dir: No such file or directory in /home/panda/parkothek/nv/article-lire.php on line 468

Warning: scandir(): (errno 2): No such file or directory in /home/panda/parkothek/nv/article-lire.php on line 468

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/panda/parkothek/nv/article-lire.php on line 468
-- annonce --
ParkOtheK © 2002-2018
Site indépendant. Enregistrement CNIL n° 1037474. Tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou totale du contenu est interdite.

Annonceur | Espace Membre | Flux RSS | Nous contacter

Foire aux questions | Qui sommes nous ?

Conditions d'utilisation | Mentions lègales